Valérie Simonnet, Directrice du Studio

valerie-simonnetAvant toute chose, elle fut danseuse :

Médaille d’Or du CNR de Bordeaux, elle a tout juste seize ans quand elle est engagée dans le Corps de Ballet du Grand Théâtre de Bordeaux, sous la direction de Wladimir Skouratoff.

Elle danse alors les ballets du répertoire classique tels que Le Lac des Cygnes, Gisèle, Coppélia, La Fille mal gardée, Etudes… Elle est soliste dans la Belle au Bois Dormant et dans Casse-Noisette de Wladimir Skouratoff, avec pour partenaire Cyril Atanasoff, Danseur Étoile de l’Opéra de Paris. Danse également dans les créations de Joseph Lazzini, Gilbert Canova, Jacques Fabre (soliste)…

Valérie participe ensuite à toutes les créations de Paolo Bortoluzzi (Butterfly, Formes, Incontro, Vivaldi – Strauss, La Belle et la Bête, Carmina Burana), nouveau Directeur et Chorégraphe du ballet du Grand Théâtre, ex-Danseur Étoile chez Maurice Béjard et Danseur International, Paolo a insufflé une nouvelle dimension à la compagnie et, grâce à lui, elle aborde également le répertoire néo-classique : Georges Balanchine (Concerto Barocco, Who Cares), Robert North (La Jeune Fille et la Mort, Petrouchka), Douglas Duhn, etc.
Elle est soliste dans les « Ballets Jazz », chorégraphie de Giuseppe Della Monica et Margo Sappington, chorégraphes internationaux.
Elle part en tournée aux Etats-Unis avec le Ballet-Théâtre de Bordeaux sous la direction d’Eric Vu-An (Miami, Albuquerque, Philadelphie, Washington, New-York …) et participe à toutes les tournées nationales et internationales du Ballet de Bordeaux.

1995 est sa dernière année au sein du Grand Théâtre. C’est une année magnifique qui clôture en beauté des années d’engagement sans concession.
L’aventure avec le Ballet de Bordeaux aura duré dix ans. Dix ans de travail passionné.

L’École : Rencontres, échanges et transmission :

Elle quitte la scène et se donne à son nouveau métier d’enseignante avec la même rigueur passionnée et exigeante. Elle transmet désormais. Mais elle continue à apprendre auprès de maîtres prestigieux : Suzanna Campo, Rudy Brians, Nicole Cavalin, Gilbert Mayer ou encore Corinne Lanselle, Anna Sanchez, Olga Cobos, Peter Mika, Patrice Valéro et Alain Gruttadauria pour découvrir d’autres styles et techniques.
Valérie cultivant l’admiration et l’amitié, elle invite Suzanna Campo, Maître de Ballet internationale auprès de qui elle a beaucoup appris, à partager un peu de son art avec ses élèves du Studio. Son École devient un lieu de rencontres : Elle invite aussi Pascal Touzeau, son ami d’enfance, Danseur Principal du Ballet de Francfort, Directeur Artistique et Chorégraphe. Pascal règlera une pièce pour ses élèves en Avril 2015 pour le spectacle de l’école et propose souvent des ateliers chorégraphiques ou d’improvisation ainsi que des classes propres à sa technique qu’il développe tout au long de sa carrière de chorégraphe, le tout avec une grande générosité. Rencontre également avec les Solistes de l’Opéra National de Bordeaux qu’elle connaît mieux que personne. Tous interviennent régulièrement dans le cadre de son école et prennent une part active dans ses spectacles de fin d’année. Plus récemment, Roman Mikhalev, Danseur Etoile de l’Opéra National de Bordeaux, s’est joint aux artistes invités, lors de stages ou pour être membre de jury pour l’examen de fin d’année.
Le 26 mars 2005, à l’occasion d’un de ces spectacles, Isabelle Boutot, soliste internationale ayant évolué avec les plus grands, comme S. Lifard ou R. Noureev, lui fera l’honneur de bien vouloir devenir la Marraine du VStudio. L’Ecole a trouvé sa bonne fée. Et la rigueur paie : Certains élèves ont intégré de grandes écoles nationales :
L’École supérieure de Danse de Marseille, le CNSMD de Paris, le CNSMD de Lyon, Epsedanse à Montpellier, l’Académie de Danse Classique Princesse Grace à Monaco, la Maison de la Danse Intercommunale à Istres, l’École de l’English National ballet à Londres et le Ballet Junior de Genève, …
Et grâce à tous, l’aventure continue…

En 2009, après sa participation à son spectacle, Pascal Touzeau suggère à Valérie de revisiter les grands ballets du répertoire. Défi relevé, elle adaptera et composera « Romeo@Juliet.fr » en 2011, « Sleeping Beauty » en 2013 et « Cendrillon » en 2015. Pour le plus grand bonheur des élèves!

Février 2010, Valérie est invitée par Pascal Touzeau à tenir le poste d’assistante personnelle et coordinatrice pour la création de Raymonda par le Ballet National de Mayence dont il est le Directeur artistique et le Chorégraphe.

Avril 2017, elle met en scène et adapte l’oeuvre de Lewis Carroll « Alice in Wonderland », encore une magnifique aventure humaine tant sur scène qu’en coulisses! Depuis la création de « Cendrillon », Valérie propose à ses élèves deux dates de spectacles au Théâtre Fémina à Bordeaux, pour leur plus grand bonheur!

 

Corinne Lanssens

Formation
Etudie la danse à l’Opéra National de Paris, au Conservatoire National Supérieur de Paris avec Christiane Vaussard,
Au Conservatoire National de Région de Toulouse avec Jean Pierre Guérin (Médaillée d’argent)

Expérience professionnelle
corinne-lannssensPremier engagement à 18 ans au Jeune Ballet de France sous la direction de Robert Berthier ou elle fait ses premières expériences du répertoire classique et contemporain. Suivra un engagement au Ballet du Nord (1989/1990) sous la direction Alfonso Cata ou elle appréhendera le répertoire Balanchinien (Sérénade, Who Care’s, les Quatre tempéraments, Thème et variations…). S’ensuivra deux expériences à l’étranger, la première au Théâtre National de Bern en Suisse, puis en Autriche au Théâtre National de Gräz, ou elle dansera Roméo et Juliette d’H. Spoerli, Five Tango d’H. Van Mannen, le pas de deux de Raymonda et celui de Don Quichotte (3 ème acte)

En 1993, elle intègre le Ballet de l’Opéra National de Bordeaux sous la direction du regretté chorégraphe Paolo Bortoluzzi. Et dansera dans Nuits d’été, Carmina Burana, Les Quatre Saisons, Vivaldi-Strauss de P. Bortoluzzi, Le Sacre du Printemps d’E. Walter, Swing Suite de C.Holder.

En 1994 Éric Vuan reprend la direction du Ballet de L’Opéra. Sous sa direction elle dansera dans sa création de Don Quichotte, mais aussi Petrouchka (une gitane) de R. North, Coppélia de E.Polyakov, Marco Polo (Chloé) de L. Cannito, Electre de Jean Charles Gil.

En 1996, Charles Jude est à son tour nommé directeur du Ballet de l’Opéra National de Bordeaux. Elle dansera dans toutes ses créations du répertoire : Coppélia (une petite amie), La Belle Au Bois Dormant (fée violente), Giselle (Myrtha, le pas de six), Le lac des Cygnes (pas de trois), Casse-noisette (Colombine), Don Quichotte, Roméo et Juliette. Elle dansera également dans les pièces de grands chorégraphes comme Sérénade, Who cares (soliste, The Man I Love), Les Quatre tempéraments (4 couples de Balanchine, Jardin aux Lilas d’Antony Tudor, Le Tricorne de L. Massine, Icare de S. Lifar. Dans un répertoire plus contemporain, Hydrogen Jukebox  de C. Carlson, Sextet et Valse(s) de Thierry Malandain, Auréoles et Le Sacre du Printemps (rôle-titre) de Paul Taylor, Le Messie de Mauricio Wainrot, Zaitochi de Carlotta Ikéda.

Elle participera aux nombreuses tournées de la compagnie comme celle du Festival International de Edimbourg en août 2003, au festival du Printemps de Budapest en mars 2004, à Saint-Pétersbourg (Théâtre Mariinski), au festival Diaghilev aux Pays-Bas en janvier 2005, en Italie, en Sicile en mai 2005, au théâtre du Liceu de Barcelone en octobre 2006, en Italie et en Espagne en 2007 et en 2008, à Cremone, Ferrare et Pordenone, en Italie, au printemps 2009, en Espagne et à La Fenice de Venise (Coppélia) en juillet 2010 et en Chine en janvier 2012.

En 2013, elle quittera définitivement la scène, riche d’une expérience de 25 années, dont une vingtaine passée à l’Opéra National de Bordeaux.
Toute sa carrière fut sous le signe du partage, que ce soit avec ses collègues ou lors de stages  avec diverses écoles de danse. C’est donc avec un immense plaisir, que Corinne rejoint le Studio Valérie Simonnet, pour continuer à partager….

.

 

 

La nouvelle vidéo de présentation du VStudio