Roman Mikhalev, Danseur Étoile du Ballet de l’Opéra National de Bordeaux

© Sigrid Colomyès

© Sigrid Colomyès

Formé à l’École de Ballet Vaganova de Saint-Pétersbourg, Roman obtient le Troisième prix « Maya 98 » à Saint-Pétersbourg, le Second prix du Concours International de Perm (1999), le Premier prix « Noureev 2000 » à Budapest et le Second prix du IXe Concours International de Ballet de Moscou (2001).
Engagé au Ballet de l’Opéra National Moussorgski de Saint-Pétersbourg, il dansera les premiers rôles dans Casse-Noisette (le Prince), Don Quichotte (Basile), Giselle (Albert), Les Sylphides (James), La Belle au bois dormant (le Prince), Crime et Châtiment (Raskolnikov), Le Corsaire (Akhmed), Cendrillon (le Prince), Half of Cavalery (Peter)…
Au Ballet de l’Opéra National de Bordeaux, il est engagé en tant que soliste en 2005 et sera nommé Danseur Etoile en 2012. Il danse dans tout le répertoire de la compagnie :
Coppélia (Fonzy), Don Quichotte (Basile) de Charles Jude, Le Messie de Mauricio Wainrot, Casse-Noisette (le Prince) de Charles Jude, Le Sacre du printemps (l’ami) de Léonide Massine (2007), Zatoïchi (rôle-titre) création de Carlotta Ikéda (2007), Giselle (Albrecht), le duo de Claude Brumachon Les Indomptés (avril 2008), qu’il reprend dans Quatre Tendances (novembre 2008) avec Valse(s) de Thierry Malandain (création), Click-Pause-Silence de Jirí Kylián et In the Middle, Somewhat Elevated de William Forsythe, Roméo et Juliette (Mercutio, 2009 et Roméo et Mercutio 2010) de Charles Jude, rôle-titres dans Petrouchka et Le Spectre de la rose de Fokine (Centenaire des Ballets Russes, 2009), Le Lac des cygnes (le Précepteur/Rothbart) de Charles Jude 2009, Etreintes brisées de Brumachon et In the Middle, Somewhat Elevated de William Forsythe (Quatre Tendances/II, 2010), Tétris, création d’Anthony Egéa et Petite Mort de Jirí Kylián (Quatre tendances/III, 2010), Strawinsky Violin Concerto, le rôle-titre dans Apollon et Mélancolique dans Les Quatre Tempéraments (Soirée Balanchine, mars 2011), Carmina Burana et Chopin Número Uno de Mauricio Wainrot (octobre 2011), Gershwin Tempo (McKneely – Balanchine, mars 2012), Grand Pas de Paquita, Pas de deux de La Belle au bois dormant (Dans les pas de Petipa, juin-juillet 2012), le Prince dans La Belle au bois dormant (déc. 2012), Petite Mort de Jirí Kylián et Parfois une hirondelle création de C. Brumachon (Quatre Tendances/IV 2013), Pneuma création de Carolyn Carlson (mars 2014), Prélude à l’après-midi d’un Faune et Suite en blanc de S. Lifar (oct. 2014), Le Prince dans Casse-Noisette (déc. 2014), If to Leave is to Remember de Carolyn Carlson, Minus 16 d’Ohad Naharin (4 Tendances/5 mars 2015), Rothbart dans Le Lac des cygnes de Charles Jude (juin 2015)…
Roman participe également aux tournées avec le Ballet de l’Opéra National de Bordeaux : Albert dans Giselle (Italie, Espagne), Noces et Le Sacre du printemps (Italie), Don Quichotte (Lyon), Douce mélancolie de M.-E. Zanoli (Festival Cadences d’Arcachon, 2009), rôle-titres dans Petrouchka et Le Spectre de la rose de Fokine (Centenaire des Ballets Russes, San Sebastián, Massy), Le Messie (Espagne, Biarritz en juin 2011) et Coppélia (Santander, Fenice de Venise, juillet 2010), Casse-Noisette et Soirée de Gala en Chine (Pékin, Guangzhou, Lanzhou et X’ian), Dans les pas de Petipa (Paquita, La Belle au bois dormant), Quatre Tendances (Hong Kong juin 2012), Carmina Burana et Chopin Número Uno de Mauricio Wainrot (Saint-Maxime, Istambul et Vérone en 2014), Suite en blanc (Istambul mai 2015)…
Depuis avril 2016, il intervient en tant que professeur invité lors de stages ou membre de jury au sein du VStudio Danse. C’est avec un immense talent et beaucoup de générosité qu’il partage sa grande expérience avec les élèves, petits et grands !

Isabelle Boutot, Soliste Internationale

Isabelle Boutot commence ses études de Danse Classique au Conservatoire de Brive avec Françoise Roumier à 11 ans. EN 1976, elle obtient un prix au Concours International de Lausanne. Après 1 an de travail de perfectionnement avec G. Mayer et R. Franchetti, elle est engagée dans le corps de Ballet de l’Opéra de Genève, devient Soliste et travaille sous la direction de P. Van Dick et celle de O. Araiz deux ans plus tard. Cette période sera marquée par sa rencontre avec Serge Golovine pour le Ballet « Les Sylphides » et Serge Lifar pour le Ballet « Suite en Blanc ».

Elle poursuit sa carrière aux USA et se consacre alors au répertoire Balanchinien. Elle découvrira cet univers grâce à Maggie Black, ancienne assistante d’Anthony Tudor et « coach » de bien des danseurs New-Yorkais des années 80 tels que K. Macenzie, actuel Directeur de l’American Ballet Theatre, M. Van Hamel, Étoile de l’ABT, J. Bocca, Twyla Tharp, etc.

Sont alors abordés, avec l’aide précieuse de Violette Verdy : Allegro Brillante, Thème et Variations, Tchaikovsky Pas de Deux, Stars et Stripes, Who cares ?, Sonatine, Tarentella, Casse-Noisette du maître américain George Balanchine. Puis, ce fut la rencontre avec Rudolf Noureev qui l’engage dans son petit groupe itinérant : « Noureev and Friends ». Elle participe à ses 3 dernières tournées américaines et quelques spectacles en Italie et en Espagne.

Sa dernière partie de carrière se situe à Bordeaux sous la Direction Artistique de Paolo Bortoluzzi, avec qui elle dansera « Incontro » (le plus long pas de deux de sa carrière : 45 minutes !), ainsi que ses créations telles que : « Vivaldi-Strauss, Tchaïkovsky et la Danse, Les nuits d’Été, Carmina Burana ». Elle travaillera également sous la direction de E. Vu An et dansera le répertoire de la Compagnie Bordelaise.

À l’occasion du spectacle du 26 mars 2005 au théâtre Fémina, Isabelle Boutot accepte de devenir Marraine du Studio de Danse et nous fait l’honneur de partager son expérience avec les élèves.

 

Pascal Touzeau, Directeur Artistique et Chorégraphe

Pascal-Touzeau-2014Pascal Touzeau a reçu sa formation au conservatoire de Bordeaux, sa ville natale, avant de débuter sa carrière de danseur à l’Opéra de Bordeaux, puis au Ballet de Bonn et au Ballet de Wiesbaden. Sous la direction de William Forsythe (1992-2001), il a été membre du Ballet de Francfort et réalise de nombreuses créations dont « eidos telos », « small void », « small point counter » et « alien / Action ». Il collabore dans toute l’Europe, partageant des triomphes avec Ohad Naharin, George Balanchine, Nacho Duato, Hans van Manen, Jiri Kylian, William Forsythe, Amanda Miller, David Dawson, Johan Inger, Paul Simon, ainsi que dans des Compagnies comme le Stuttgart Ballet Theatre et l’ Opéra Semper de Dresde (2003-2005).
Pascal Touzeau a travaillé comme Chorégraphe au Ballet Carmen Roche à Madrid, où il met en scène « Roméo et Juliette» de Prokofiev et «Casse-Noisette» de Tchaïkovski. Ces créations ont été tournées dans plus de 30 théâtres espagnols.

Entre 2005 à 2006, il a été Directeur du Ballet de Madrid. Durant, il a révisé la chorégraphie de « Casse-Noisette » et a remporté le Prix du Public espagnol remis à Tolède. Puis, il enchaina avec « Les chaussons rouges ».
Avec le Ballet de Madrid, Pascal Touzeau tournera plus de 60 spectacles en dix mois, présentés également en Italie et au Portugal.
En 2007, le Ballet de Madrid célèbre de nouveau un succès avec « Un songe d’une nuit d’été ».
En 2008, il chorégraphie sa dernière œuvre pour le Ballet de Madrid avec « Requiem ».
En septembre 2009, Pascal Touzeau devient le nouveau Directeur Artistique et Chorégraphe du Ballet de Mayence/Mainz, où il invite d’autres chorégraphes comme Forsythe, Godani, Bonachela, Spradlind, Veldman, Reischl, Kylian, Inger, Naharin et tant d’autres.
Le succès de la Compagnie se ressent dans les critiques et grâce à un public nombreux et fidèle.
En juin 2011, on lui remet la médaille des Chevaliers des Arts et des Lettres.
Depuis septembre 2014, Pascal est invité comme chorégraphe dans les compagnies suivantes: Ballet de Giessen, de Nordhausen, le Ballet National de Croatie ainsi que le Ballet National d’Israël et ne cesse de créer pour différents projets.
En avril 2015, il partage son travail, son style, son expérience avec une grande générosité, avec les élèves du VStudio Danse et leur crée une pièce pour le spectacle de l’école au Théâtre Fémina à Bordeaux.